Maigrir vite

La maladie de lapeyronie

La recherche d’un maladie de lapeyronieidéal continue. Les tissus Autologous utilisés pour greffer ont inclus des temporalis fasce, des vaginalis de tunica, la peau penile, et la veine de la saphène.

Des tissus cadavériques, tels que le derme, fasce, péricarde, et submucosa porcin de petit intestin, ont été utilisés, comme ont les matériaux synthétiques tels que Gore-Tex et Dacron.

Un rapport sur 113 hommes traités avec la veine de la saphène greffant et suivis pendant jusqu’à 18 mois a rapporté le redressage satisfaisant du pénis dans 96%, de de novo ED dans 12%, et d’un changement de la sensation penile durant plus longtemps que 6 mois en 10%.

maladie de lapeyronieemployé sont submucosa porcin de petit intestin (Surgisis, cuisinier urologique, Spencer, DEDANS) et péricarde humain (Tutoplast, mentor, Santa Barbara, CA), avec des résultats satisfaisants étant rapportés dans de petits groupes patients suivis pendant 11 à 14 mois, 55.56 bien que nos données personnelles soient légèrement décevantes à 12 mois avec ce dernier produit.

Techniques de prothèse. Des prothèses Penile dans la maladie de Peyronie sont actuellement réservées aux hommes avec l’ED non sensible à la thérapie médicale.

Cette technique fournit d’excellents résultats et peut être employée avec prostheses.57 gonflable moderne dans la plupart des patients présentant la courbure douce, aucun autre procédé est nécessaire.

Wilson et colleagues58 ont rendu compte de la capacité de redresser plus loin le pénis pendant le placement de prothèse en exécutant la modélisation peropératoire sans augmentation du taux de révision.

Dans les cas du défaut de forme grave, l’incision de plaque avec ou sans la greffe peut être nécessaire pendant le placement de prothèse, avec soin pris pour éviter des dommages non seulement à l’implant59 mais également au paquet neurovascular.

Laissez votre commentaire à propos de cet article